Le web média « L’embarqué » parle de CARFIT ! 

« En capturant des données vibratoires au sein d’un véhicule en mouvement et en analysant ces données par rapport à une blibliothèque de signatures vibratoires, la start-up française Carfit apporte la notion de maintenance prédictive à des organes passifs des automobiles, jusque-là peu considérés par les constructeurs en termes de surveillance active : pneus, freins, amortisseurs... »

Voir l'article

TF1 – JT de 20H – Des entreprises innovent en faveur de la sécurité routière.

« Vous serez sûrement plusieurs millions à prendre la route demain et ce week-end pour le pont de l’ascension. Les voitures dans lesquelles nous roulons sont, on le sait, bien plus sûres que celles de nos parents. Vous connaissez la ceinture de sécurité, les airbags, l’ABS, mais les industriels ont mis au point d’autres dispositifs encore plus ingénieux. »

Reportage : Fabrice Collaro et Alexandre Gaudin

Voir l'article

Challenges : « 100 start-up où investir en 2018 » – 12 avril 2018

« Carfit a développé un boîtier connecté dédié à la maintenance prédictive des véhicules. Les vibrations sont analysées et les données transmises au moyen d’une application.  Cette start-up fait partie de la sélection « 100 start-up où investir en 2018” de Challenges. »

Voir l'article

BFM : Hello Startup – 16 mars 2018

« Le 16 mars, Eric Espinasse, co-fondateur de Carfit, était l’invité de la rubrique Hello Startup dans Good Morning Business, avec Stéphane Soumier, sur BFM. »

Voir l'article

Radio VINCI Autoroutes – 19 février 2018

« Depuis l’année dernière, la Sécurité Routière décerne les Prix Innovation afin d’encourager les entreprises à développer des technologies pouvant rendre la route plus sûre. Parmi les dispositifs récompensés la semaine dernière : Ellcie Healthy, des lunettes connectées qui alertent sur les risques encourus au volant, notamment l’endormissement. Ou encore, Carfit Puls, un boîtier connecté qui fait un diagnostic de l’état du train roulant du véhicule concerné.
Francine Thomas a rencontré Éric Espinasse, Directeur du marketing pour Carfit Europe, mais elle s’entretient d’abord avec Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité Routière, écoutez. »

Voir l'article

L’Argus Pro – 16 février 2018

« Parmi une cinquantaine de dossiers déposés, la DSR a distingué :

  • La Borne Responsable (borne de sensibilisation interactive à destination des enfants)
  • Vigielent (application permettant aux conducteurs de véhicules lents ou encombrants de se signaler)
  • Drive or Phone (une application paramétrable qui offre la possibilité de suspendre l’utilisation du téléphone au volant)
  • Carfit (un boîtier connecté positionné sur le volant qui délivre un diagnostic de l’état du train roulant du véhicule)
  • Ellcie Healthy (lunettes connectées préventives qui alertent sur des risques encourus au volant)
  • Effidrive (une plate-forme digitale de management de la sécurité routière pour les conducteurs de poids lourds, proposée par Michelin Solutions). »
Voir l'article

Maddyness – 16 février 2018

« La 2e édition du Prix Innovation sécurité routière vient de se tenir. Ce concours, organisé par la délégation à la sécurité routière a pour vocation d’encourager les entreprises œuvrant pour une route plus sûre. Le jury y dévoile alors le nom des six innovations primées. Les heureuses élues sont La Borne Responsable (lauréat sensibilisation/promotion de comportements responsables), Drive or Phone (lauréat sécurité routière et entreprise), Effidrive (lauréat sécurité routière et entreprise), Ellcie Healthy (lauréat équipements de prévention routière), Carfit (lauréat amélioration de la sécurité des véhicules et sur les routes) et Vigielent (lauréat amélioration de la sécurité des véhicules et sur les routes). »

Voir l'article

Les Echos – 13 février 2018

« En analysant les vibrations des véhicules grâce à l’intelligence artificielle, la start-up Carfit promet des voitures plus sûres et surtout moins coûteuses à entretenir. « Si les moteurs sont aujourd’hui suréquipés en capteurs, rien n’est fait pour le train roulant : amortisseurs, pneus ou freins. L’objectif est d’arriver à faire de la maintenance préventive et de faire baisser les coûts », explique Nicolas Olivier, fondateur de Carfit. La start-up a développé une première application pour Norauto avec un capteur, posé derrière le volant, qui enregistre toutes les vibrations. »

Voir l'article

Rude Baguette – 8 février 2018

« Carfit a ainsi développé un programme d’analyse des vibrations des véhicules couplé à une intelligence artificielle, afin de les faire basculer dans une logique de maintenance prédictive : l’idée est de réparer la voiture avant la survenue d’une panne majeure, pour réduire les frais d’entretien et prolonger la durée de vie du véhicule. »

Voir l'article

Les Echos – 5 février 2018

« Basée à Portland aux Etats-Unis, Carfit a développé une solution permettant d’établir un diagnostic de sa voiture en temps réel, grâce à un boîtier (commercialisé depuis décembre à 49,90 euros) à intégrer dans le véhicule et une application mobile. L’objectif : alerter et anticiper sur les besoins de maintenance. Le dispositif analyse les vibrations du véhicule et des algorithmes indiquent quelles sont les pièces ayant besoin de réparation. Jaguar Land Rover et Mobivia (Norauto, Midas) ont investi dans la société en « seed » en 2016. »

Voir l'article

Les Numériques – 30 janvier 2018

« En ralliant ce programme, Carfit souhaite être la première à accéder à la maintenance des voitures autonomes. En effet, la société a développé pour les voitures « classiques » un boîtier (Puls) capable d’analyser via des algorithmes les vibrations du volant et de connaître en retour quelle pièce nécessitera des réparations. Il s’agit principalement des pneus, des amortisseurs, des freins pour lesquels aucune information d’usure n’apparaît au tableau de bord. C’est ce que Carfit nomme « la maintenance prédictive« . »

Voir l'article

Bus & Car connexion – 29 janvier 2018

« Les véhicules autonomes auront besoin de « maintenance autonome ». Un bon coup à jouer pour Carfit, qui s’est spécialisée dans l’analyse des vibrations des véhicules de moins de 3,5t pour effectuer de la maintenance prédictive. La start-up rejoint ainsi le programme Inception du spécialiste de cartographie et d’intelligence artificielle Nvidia. Ce programme a été conçu pour soutenir les start-up qui «révolutionnent» l’industrie en intelligence artificielle et en data science . »

Voir l'article
logo journal auto carré

Journal Auto – 25 janvier 2018

« Grâce à ce partenariat, la jeune entreprise espère prend pied sur un marché d’avenir : le diagnostic du véhicule autonome. « Les voitures autonomes auront besoin de ‘maintenance autonome’ ou de diagnostic prédictif pour garantir à leurs utilisateurs une qualité de service en matière de sécurité et de confort« , confirme Henri-Nicolas Olivier, P-dg de Carfit. »

Voir l'article

Bus & Car connexion – 18 janvier 2018

« Un petit boitier d’analyse prédictive. La start-up Carfit, basée en France et aux États-Unis, développe une technologie de suivi en temps réel des voitures à l’aide d’un petit boitier qui analyse les vibrations du véhicule pour anticiper les pannes. Son équipe est composée de spécialistes de l’automobile, de scientifiques et d’experts en intelligence artificielle. Le CEA mène réalise quant à lui sa mission de compétitivité industrielle à travers CEA Tech, la division de recherche technologique du CEA. »

Voir l'article

Maddyness – 18 janvier 2018

« Carfit et le CEA annoncent avoir signé un accord portant sur la création d’un laboratoire commun, consacré à l’intelligence artificielle appliquée aux vibrations des voitures et à leur interprétation. Le laboratoire réunira des équipes du List, institut de CEA Tech, et de Carfit pour développer les connaissances et l’expertise. Ce laboratoire commun sera focalisé sur le développement de méthodes d’intelligence artificielle pour identifier les signes de défaillances mécaniques révélées par les vibrations des voitures. »

Voir l'article
Logo Decision Atelier carré

Décision Atelier – 05 janvier 2018

« Carfit et le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) ont signé un accord portant sur la création d’un laboratoire commun consacré à l’étude des vibrations des voitures et à leur interprétation. Objectif ? Le développement de méthodes d’intelligence artificielle pour identifier les signes de défaillances mécaniques révélées par les vibrations des voitures. »

Voir l'article

Caradisiac – 03 janvier 2018

« Cette année, la jeune start-up américaine Carfit a fait parler d’elle avec la création d’un boîtier de « maintenance prédictive ». En clair, il s’agit d’un petit outil électronique que l’on place sur le volant et qui analyse les vibrations et sons émis par la voiture pour détecter l’usure de certains organes qui ne sont pas analysés par la voiture : amortisseurs, freins, pneumatiques ou encore direction. »

Voir l'article
logo Détours carré

Détours – 02 janvier 2018

« Prendre le pouls. Le principe du Puls, ce module connecté à coller sous votre volant, est le même que celui des bracelets qui supervisent votre santé. Grâce à son accéléromètre, son gyroscope et son GPS, il vérifie le nombre de pas, le pouls et l’évolution de votre activité physique. Le boîtier fera pareil : en analysant les vibrations et bruits de votre véhicule il en déduira son état et les pannes à venir, pour qu’on puisse les anticiper. »

Voir l'article

L’Usine Digitale – 22 décembre 2017

« Objectif : permettre, uniquement en analysant les sons et vibrations, et grâce au machine learning, de donner des conseils de conduite aux conducteurs, et d’anticiper les pannes et les opérations d’entretien. « Ce que nous faisons n’est pas très différent de ce qu’un expert peut ‘sentir’ au volant grâce aux sons et vibrations. Mais pour un conducteur non expert, savoir si telle vibration est ‘normale’ ou pas, si elle provient des freins, des amortisseurs, des pneus, c’est une levée de doutes très utile« , estime Nicolas Olivier. »

Voir l'article

Les Echos – 08 décembre 2017

« Le boîtier se fixe directement sur le volant et permet de capter les vibrations des roues, des pneumatiques, des freins et des amortisseurs. Le conducteur reçoit ensuite une alerte sur son appli et un chatbot lui détaillera la nature du problème une fois le véhicule à l’arrêt. « Les pneus abîmés sont responsables de 25 % des interventions sur les autoroutes », explique Eric Espinasse, directeur des ventes de Carfit. Au-delà du partenariat commercial, Vinci Autoroutes cherche clairement à réduire les interventions, coûteuses et dangereuses pour la sécurité de ses agents et des conducteurs. »

Voir l'article

Maddyness – 08 décembre 2017

« Car les pièces des voitures s’usent souvent plus vite qu’on ne s’en rend compte, CARFIT permet de les surveiller très facilement grâce aux technologies d’intelligence artificielle d’auto-diagnostique et d’anticipation de l’usure et des problèmes. Depuis le 5 décembre, CARFIT commercialise avec l’offre de Télépéage VINCI Autoroutes un capteur de vibrations connecté pour permettre au conducteur d’être mieux informé sur l’état de son véhicule : PULS.« 

Voir l'article
logo journal auto carré

Journal Auto – 06 décembre 2017

« Carfit officialise son partenariat avec Vinci Autoroutes. Depuis le 5 décembre, son capteur de vibrations Carfit Puls est commercialisé avec l’offre de télépéage du concessionnaire d’autoroutes. »

Voir l'article
Logo Decision Atelier carré

Décision Atelier – 29 août 2017

« Malgré sa petite taille, le Puls de Carfit pourrait bien révolutionner le diagnostic automobile. Bourré d’électronique, ce miniboîtier embarqué high-tech d’à peine 4 centimètres de diamètre et qui se colle en toute simplicité sur le haut du volant est en mesure d’analyser et d’enregistrer en continu les vibrations issues du roulage. Ces dernières peuvent être ensuite périodiquement comparées à des signaux vibratoires connus pour identifier d’éventuels problèmes au niveau de la direction, des amortisseurs, de la roue, des freins et même des pneumatiques. Des organes vitaux de sécurité qui représentent 40 % des frais de maintenance d’un véhicule. »

Voir l'article

Turbo – M6 – 18 juin 2017

« Pour Monsieur Tout le Monde il faut se tourner vers la startup CARFIT. Grâce à ce boitier vous serez informés en temps réel de l’état de votre voiture. »

Voir la vidéo

Business et Marchés – 31 mai 2017

« Notre ADN vient des produits d’électronique grand public, IoT, et notamment des wearables et des traqueurs d’activités. Nous pensons que la façon actuelle dont nous faisons la maintenance des voitures est archaïque et inefficace – il n’y a pas deux conducteurs qui sont identiques, et c’est la même chose selon les modèles de voitures. »

Voir l'article
Logo_La_Voix_du_Nord

La Voix du Nord – 21 février 2017

« Cette technologie de la montre connectée, ils ont décidé de l’appliquer au monde de l’automobile. C’est ainsi qu’est née Carfit, au nord-ouest des États-Unis. L’idée : créer un boîtier capable de traduire les vibrations du volant d’une automobile en algorithmes qui permettent en retour de savoir quelles sont les pièces qui auront besoin de réparation. »

Voir l'article

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?